Profitez de la livraison gratuite à partir de 200 € d'achat
Partager l'article

Et si on parlait de votre immunité ?

Par Isabelle d’Eat Energize, nutritionniste et traileuse

Ultratraileuse, Isabelle Wasmes a vite appris que l’écoute du corps est indispensable pour atteindre un certain niveau de performance. Conseillère en nutrition humaine, coach en Pilates, adepte de la relaxation, elle ne résiste pas à l’envie de partager son expérience.

À l’entrée de l’hiver, à l’heure où l’actualité nous rappelle que virus et épidémies saisonnières sont tapis en embuscade, parlons un peu de ce qui peut nous aider à affronter ces menaces…

 

Saviez-vous que votre immunité dépend en grande partie de la qualité de votre microbiote intestinal (appelé aussi flore intestinale) ?

Isabelle Wasmes nous rappelle que ce microbiote intestinal est constitué de quelques 10 000 milliards de bactéries qui contribuent à la protection de notre organisme contre les agents indésirables, par effet barrière : en adhérant à notre muqueuse intestinale, ces bactéries empêchent les micro-organismes pathogènes de coloniser l’intestin.

 

Il est donc important de chouchouter notre microbiote qui pourra être altéré par le vieillissement, mais aussi en cas d’alimentation trop sucrée, de prise d’antibiotiques, de tabagisme, de stress ou même… de sport intensif.

 

Pour prendre soin de nos « bonnes » bactéries, on peut faire appel aux pré- et probiotiques. Une comparaison pour bien comprendre : si on compare le microbiote au gazon, les prébiotiques sont le fertilisant, les probiotiques sont les graines.

 

Les prébiotiques sont donc importants pour nourrir les bonnes bactéries du microbiote. Ils sont présents dans tous les aliments riches en fibres solubles que l’on trouve dans les céréales et les légumineuses mais aussi dans de nombreux fruits et légumes. On considère aussi comme prébiotiques les aliments riches en omégas 3 (comme les poissons gras) et en polyphénols, comme dans la pomme de terre, les oignons, le thé noir, le thé vert, l’ail, le persil, le chocolat noir, le curcuma, le gingembre…

 

Les probiotiques sont souvent des bactéries lactiques qui permettent de renforcer le microbiote. On en trouve à l’état naturel dans divers aliments (yogourt, kéfir, légumes lactofermentés comme la choucroute…) ou dans des compléments alimentaires. C’est un peu comme l’équipe réserve en football ! On va consommer ces compléments pendant une durée maximale de 3 mois. Pour une meilleure efficacité, il faut les prendre pendant le repas et éviter de les associer avec des aliments trop chauds. Il existe un label de qualité (ESLP) qui peut aider à choisir les probiotiques adéquats.

 

D’autres substances ont aussi un effet positif sur le microbiote comme la curcumine (contenue dans le curcuma) et l’extrait de shiitake, ce champignon parfumé originaire d’Asie et qui est réputé pour stimuler les défenses naturelles de l’organisme.

 

Et enfin, il ne faut pas oublier la précieuse vitamine D, à prendre d’octobre à avril en veillant à l’associer à une alimentation riche en magnésium qui va renforcer son action.

 

Bon à savoir aussi : le microbiote influence l’humeur. Le bonheur est donc aussi dans l’assiette… Une bonne nouvelle, n’est-ce pas !?

 

Retrouvez Isabelle sur Instagram (@eat_energize) !

Panier d’achat

0
image/svg+xml

No products in the cart.

Continuer vos achats

10% sur votre première commande

Inscrivez-vous et recevez un code de 10% par mail à utiliser lors de votre première commande.